Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les clins d'oeils de "Gryfenfer" décrypté par Otakia.com

Comme à chaque tome, Patrick Sobral et Nadou glissent de temps à autres des petites références à d'autres séries ou aux influences des auteurs. Le site Otakia.com nous fait la liste de ceux qui apparaissent dans le tome 3 Origines - Gryfenfer :

  • Page 3 : Le chef de la bande de mercenaires se nomme Faktys en allusion au mot « factice ».
  • Page 4, case 4 : Gryf n’a pas le temps de finir sa phrase, pour comprendre pourquoi il a besoin de l’aide des humains, il faut se référer à la page 4 du tome 8. Dans cette page, on apprend que Gryf était parti pour trouver un médecin humain capable de soigner la maladie de son père.
  • Page 6, case 3 : Folh-Klor utilise une brosse Hello Kitty.
  • Page 6, case 6 : Le seigneur Menthos tire son nom des bonbons Mentos. En ce qui concerneFolh-Klor, il tire nom du mot folklore.
  • Page 7, case 3 : Dans une des cellules, on peut voir un genre de Pikachu qui fait un signe d’au revoir à Gryf. Il s’agit du même que celui que nous avions vu au tome 7 à la case 1 de la page 37.
  • Page 7, dernière case : Le nom de la ville d’Eisleymos est un anagramme de la ville de Mos Eisley de la planète Tatooine dans Star Wars. L’architecture de la ville d’Eisleymos a aussi été inspirée de Mos EisleyLuke Skywalker a rencontré Han Solo.
  • Page 8 case 2 : L’enseigne de la maison close « Chez Nami » reprend le personnage de Nami tirée de One Piece.
  • Page 8 case 2 : Les deux jeunes filles à droite portent le même costume que Leia lorsqu’elle est prisonnière de Jabba dans le Retour du Jedi.

  • Page 8, case 3 : On peut voir en arrière plan le pirate Ceydeirom et son épouse tirés du tome 5et 6.

  • Page 9, case 8 : Le nom de Samaël fait référence à Lucifer. En effet, Samaël était le nom qu’il portait lorsqu’il était encore un ange avant qu’il ne soit déchu. Dans certains écrits, Samaël était le dieu poison ce qui est ironique sachant que c’est le poison de Dasyatis qui l’a rendu fou.
  • Page 10 dernière case : Le look et le design de la Confrérie des Chasseurs de Nuit est inspiré des jeux Assassin’s Creed.
  • Page 11, case 10 : Dans la foule on peut voir Naga et Lina Inverse tiré de l’anime Slayers.

  • Page 11, case 10 : Le petit blond au milieu est un clin d’œil au personnage de Djidane Tribaltiré de Final Fantasy IX pour l’anecdote, signalons que ce personnage a inspiré Danaël au moment de la création des Légendaires).

  • Page 11, case 10 : L’homme tout à gauche de la case est Gades de la série Escaflowne.

  • Page 11, case 11 : Le nom du monstre Galab’ru fait référence à l’acteur Michel Galabru.
  • Page 11, avant dernière case : Parmi les spectateurs à gauche on peut voir Nadou et Patrick Sobral.
  • Page 13, case 5 : Le Red Bubul est une allusion à la boisson énergisante Red Bull.

  • Page 13, case 10 : Dans la foule on peut voir Jet Black, Faye Valentine et Spike Spiegel tirés de la série Cowboy bebop.

  • Page 14, case 10 : Le personnage de Raptor qui est sur l’affiche Sanaël est celui qui était chargé de capturer Jadina pour le compte de Darkhell dans le tome 1 des Légendaires Origines.

  • Page 15, case 9 : Tout à gauche avec les cheveux roses on peut voir Sha Gojyo de l’animeGensomaden Saiyuki.

  • Tout à droite avec les cheveux bleus : Kamina de l’anime Gurren Lagann.

  • Page 15, case 10 : La jeune fille brune est Kay Han tirée du manga Bastard!!.

  • Page 17, case 6 : Le crabe géant Caroya est un anagramme de la marque de bâtonnets de crabe Coraya.

  • Page 17, case 8 : Le capitaine borgne en arrière plan est le capitaine Olbatar tiré du tome 10.

  • Page 18, case 10 : A côté de Menthos, on peut voir le personnage de Vash the Stampede tiré de Trigun.

  • Page 19, case 7 : Le jeune fille aux cheveux bleus est Jinx du jeu Leagues of Legends.

  • Page 19, case 12 : Dans la fiole à droite de la case on peut voir le Pokemon Mew.

  • Dans la fiole juste à côté de Mew, on peut voir la fée tirée de Zelda.

  • Le monstre dans la cage est aussi un Pokemon, il s’agit de Paras dont les champignons situés sur son dos ont des vertus curatives.

  • Page 21, case 2 : Parmi les monstres tués, on peut voir Sachiel, le premier ange d’Evangelion, et Mew Two de Pokemon.

  • Le nom de Dasyatis est celui d’une variété de raie pour appuyer le coté aquatique du personnage.

  • Page 22, case 2 : Dans la fiole derrière Gryf on voir l’embrayons d’Adam le premier Ange dans la série Evangelion.

  • Page 23, case 3 : On peut voir le personnage de Nadia en arrière plan tirée de la série Nadia, le secret de l’eau bleue.

  • Page 23, case 4 : L’animal devant Mongo a été inspirée par la bestiole au rire hystérique que l’on peut voir dans palais de Jabba le Hutt tiré du film de Star Wars : Le retour du Jedi.

  • Page 26, case 3 : Notons, pour ceux qui ne l’ont pas réalisé, que la ceinture que porte Gryf dans la série originale est en réalité un morceau de la couverture de Samaël.

  • Page 27, case 1 : On peut voir une allusion à la série de films Alien et en bas à droite unRondoudou tiré de Pokemon.

  • Page 27, case 2 : Cette case répond à la case 3 de la page 1 du tome 7 des Légendaires,Nadou a repris le même cadrage et le même monstre que cette case.

  • Page 28, case 6 : On retrouve des personnages tirés de plusieurs films de Disney.
    En premier Jasmine d’Aladdin, ensuite Ariel de la Petite Sirène, Esmeralda du Bossu de Notre-Dame, Megara (Meg) du film Hercule et pour finir, la princesse Aurore tirée de La Belle au Bois Dormant.

    Pour l’anecdote signalons qu’à l’origine Nadou avait dessiné les princesses Disney dans leur costume d’origine, mais après réflexion, Patrick a préféré ne pas pousser trop loin le clin d’œil (aussi parce qu’on voyait la raie des fesses de Meg).

  • Page 30, case 7 : Les Montagnes de Lovinah sont une allusion au manga : Love Hina de Ken Akamatsu.

  • Page 31 : Le costume d’Esmeralda s’inspire directement du costume de Bellyana tiré de la BDLa belle et la bête de Patrick Sobral. En ce qui concerne le visage et le caractère, Patrick voulait une sorte de Lara Croft (Tomb Raider) gaffeuse.

  • Page 40, case 7 : Le temple jaguarian que l’on peut voir est abandonné depuis des lustres, par conséquent, les statues ne représentent pas le père de Gryf. Comme le lieu a été déserté depuis longtemps, Gryf ne régit pas à la présence d’un jaguarian, mais simplement à l’odeur résiduelle.

  • Page 44, case 4 : Le personnage roux et barbu évoque par son design le père de Toopie qu’on a pu découvrir dans le tome 3. Cependant c’est un pur hasard car il ne s’agit pas de lui étant donné que chronologiquement, au moment où se passent ces évènements, les parents deToopie sont déjà morts.

  • En réalité, Nadou a voulu faire un clin d’œil à la série Vision d’Escaflowne en reprenant le personnage de Leon Schezar, le père d’Allen Schezar.

  • Page 48, case 10 : Le fait que Menthos écrive le nom de son assassin avec son propre sang a été inspiré par l’affaire Omar Raddad. Dans ce fait divers de 1991, les gendarmes ont trouvé le corps sans vie de Ghislaine Marchal avec à côté d’elle, écrit en lettre de sang, la phrase « Omar m’a tuer » semblant imputer le crime à Omar Raddad le jardinier de la victime.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article