Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Légendaires FAN

Les Légendaires FAN

Le site de relais d'actualité sur l'univers de Patrick SOBRAL : Les Légendaires

L'humour de "La Fin de l'Histoire ?" décrypté par Otakia.com

/!\ SPOILS /!\

Afficher l'image d'origine

Tous les tomes des Légendaires, comportent des clins d'oeils ! Et le Tome 18 n'y échappe pas !! Voici tous les clins d'oeils, répertoriés par Otakia.com :

 

Pour être sûr de ne pas faire d’erreur, nous avons soumis notre analyse à Patrick Sobral  en relevant chaque mot qu’il a créé pour sa BD (même si nous n’avions pas trouvé d’explication). Patrick Sobral a donc corrigé, complété ou confirmé chaque point. Par conséquent, si certains mots ne sont pas cités ci-dessous, c’est simplement qu’ils n’ont pas d’origine particulière.

Page 6, case 7 : La position de Kalandre lorsqu’elle lance son sortilège est inspirée de l’attaque de Ten Shin Han « la morsure du soleil » tiré du manga Dragon Ball.

Page 9 : Le nom du prophète Rokamadoor est allusion à la commune touristique Rocamadoursitué dans le Lot. Il avait déjà été évoqué au tome 9.

Page 15, case 1 : Kaminodoa vient du japonais « Kami no doa », ce qui veut dire littéralement« le dieu de la porte ».

Kaminodoa

Page 16, case 14 : Sous le démarreur du Sharkozy on peut lire Full Contact c’est une allusion au film éponyme de Jean Claude Van Damme sorti en 1990.

Page 46 : La librairie Page et Plume est un clin d’œil de Patrick Sobral à sa librairie préférée à Limoges.

Page 47 : La ville de Tékinbolos vient de l’expression « T’es qu’un bolos ».

Page 47 : Le mot Ricolès est un mélange qui vient des bonbons Ricola et de l’alcool de mentheRicqlès.

Page 49 : Dans l’annonce du prochain tome, on voit Anathos vaincu par Artémus. En soit ce n’est pas impossible, ce qu’il l’est en revanche c’est son apparence. Son design est celui qu’il a eu lorsqu’il a pris le corps de Danaël. Si Artémus a effectivement vaincu Anathos lorsqu’il était dans le corps de Danaël, celui-ci devrait être mort (car Anathos détruit l’âme de son hôte), hors à la page 47, on voit que Danaël est bien vivant ce qui semble incohérent. L’auteur en a parfaitement conscience car il l’a fait sciemment (et d’après ces dires, ce ne sera pas la seule).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Léa 14/10/2015 18:54

Quel est l’intérêt de faire de telles incohérences ?
Vont-elles nous être expliquées ?
Pour l'instant elles sont pour moi et pour d'autres un mystère totale et ... une source de questionnement intense ;)
Je ne peux cacher que la fin de ce tome m'a énormément déçue et que j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps, sachant que la fin des Légendaires tels qu'on les a connus depuis notre tendre enfance est belle et bien là... et encore plus cruelle que dans mon imagination. En plus de les voir tous mourir un à un, on apprend aussi que tout cela n'est qu'une blague, une mise en abîme... C'est extrêmement dérangeant. J'espère que Patrick Sobral se rend compte qu'il a brisé le coeur des plus vieux Légenfans... ;)
J'attends avec impatience la suite.

Vivien 01/11/2015 12:56

J'te comprends... Moi aussi en voyant tous les plus grands héros que j'ai connus mourir un à un héroïquement ça m'a fait éclater en sanglot pendant une bonne heure...