Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bedeo donne son avis sur Amour Mortel

798

Le site sur la bande dessiné et le cinéma, Bedeo, vient de publier sa critique du tome 15 des Légendaires :

Les légendaires, cette série où les jeux de mots et références sont légions, débarquent ce mois-ci pour un quinzième volet.

Résumé : Gryf, le Jaguarian, Jadina la princese, Razzia le barbare, Shimy l’elfe élémentaire et Ténébris composent le groupe des Légendaires, après la mort de leur leader Danaë. Dans le monde merveilleux d’Alysia, où tous les adultes sont redevenus des enfants, ils vont d’aventure en aventure !

Shimmy est inquiète. Cela fait plus d’une semaine que Gryf aurait dû rentrer. Et s’il lui était arrivé quelque chose ? La réponse ne se fait pas tarder. Le voici qui revient en trombe. Mais quelle n’est pas la surprise de ses amis lorsqu’il présente...sa fiancée ! Et comme une nouvelle ne vient jamais seule, il les avertit d’une terrible catastrophe : la race humaine risque de disparaître d’Alysia....

Notre avis : A chaque tome, son personnage central, et c’est au tour d’Amy(lada), littéralement le bras droit de Razzia de faire parler d’elle et de son passé. Premier tome du nouveau dyptique, une nouvelle histoire débute donc pour les Légendaires.

Hasard du calendrier, avec début novembre 2012 le rachat de la franchise Star Wars par Disney, les deux sources clins d’oeil du tome sont justement Star Wars (avec Amylada, et Jajar, sorte de lama qui hurle Missa !) et Disney (le Stitchosaure apparait furtivement dans le début de la BD). D’autres clins à d’oeil à Jurassik Park,One piece ou encore Elixirset Street Fighter sont aussi à trouver dans les pages.

On retrouve aussi son lot de nouveaux personnages et les jeux de mots qui vont avec, tribu des Oustitas - sorte de Glupion tiré de la série Elixirs (Arleston/Scotch), la princesse Nadcoco et son père le roi KokaKola, pour faire rire les plus jeunes lecteurs. Les personnages venant de Jaguarys gardent la constante du Chat dans le prénom (Akitten et Kelma-Thu). On pense encore à Arleston et ses séries du monde de Troy pour cette recherche perpétuelle du calembours.

Le style assumé de la bande dessinée avec un dessin manga donne une grande dynamique dans la lecture. Patrick Sobral dédie ce tome à Shingo Araki, character designer dans la série animée Saint Seiya (Les chevaliers du zodiaque), que les plus jeunes lecteurs n’ont pas forcément eu la chance de voir. On retrouvera des séquences tout droit tirées de cette grande série, notamment avec les chaînes nébulaires du chevalier d’Andromède déployées par Amylada, ou encore la cosmo-éngergie de Shun-day !

Le tome reste dans la lignée des précédents, avec une trame similaire et une lecture à deux niveaux (jeune public pour le dessin général et les noms des lieux et personnages, adolescents/adultes pour les références graphiques et clins d’oeil).

Jean-Philippe ANDRÉ

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article