Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Concours] : Texte N°4

Libération
 

La porte s’ouvre avec fracas. Aussitôt, des dizaines de monslaves apeurés se réfugient dans le coin le plus obscur de leur cage, craignant tous leur maître qui vient les nourrir.

Le seigneur Menthos, torse nu, son traditionnel fouet à la main, s’avance directement vers les cages du fond. Il va nourrir son champion, qui sort d’un combat difficile…

Dans la plus grande des cages, une créature à la crinière rouge respire faiblement. Son dernier combat, bien que victorieux, fut particulièrement éprouvant. Pas physiquement –celui qui avait gagné le surnom de « Gryfenfer » au fil de ses victoire n’avait rien à craindre d’un simple troll des montagnes de Klafooty- cependant c’était ce que son adversaire avait dit qui le marquait autant…dans un combat de monslaves, il n’était pas rare qu’avant de se déchiqueter, deux combattants se lancent des piques, des injures…cependant, celui à qui on l’avait opposé n’avait pas eu l’air de balancer cette insulte au hasard. Il l’avait traité de « jaguarian ». Puis d’ »homme-bête dévoreur de troupeaux ». Et il avait articulé on ne sait quoi à propos des montagnes de Lovinah, avant que Gryfenfer ne le fasse taire d’un formidable uppercut qui le cueillit au creux de l’estomac.

Et Gryfenfer était là, prostré, haletant, toutes ces questions tournant dans son cerveau rendu quasi-fou par les combats depuis son enfance.

A ce moment précis, Menthos ouvrit la cage sans aucune crainte, car après tout il avait dompté ce jaguarian très jeune et n’avait pas de raison d’avoir peur. Il avait son fouet, ce même fouet qui était responsable de toutes les blessures de son monslave pendant les trois années qu’il avait passé à l’éduquer pour en faire une bête de combat. Cependant, à sa grande surprise, la bête qui semblait inerte sur le sol de la cage bondit, et renversa Menthos d’un coup d’épaule. Aussitôt, celui-ci dégaina son fouet et le passa habilement autour de la gorge de son esclave, afin de le soumettre.

-          Qu’est-ce qui te prend ? Tu seras puni pour ta témérité.

-          …suis-je un jaguarian ? lança l’homme-bête, la voix sifflotante.

-          Que…que dis-tu ?

Gryfenfer profita de ce moment de surprise pour se libérer du fouet et plaquer son maître contre le mur, une main griffue prête à broyer sa gorge.

-          Suis-je un jaguarian ?! reprit-il en hurlant, si bien que la plupart des monslaves sursautèrent dans la pièce.

-          Ou…oui…, répondit Menthos, conscient que sa vie était en danger. Je ne sais pas comment tu l’as appris mais…tu appartiens à cette race mythique. D’où ta force brute…

-          Est-il vrai que ces jaguarians sont un peuple ? Et qu’ils vivent dans les montagnes de Lovinah ?

-          C’est ce qu’on raconte, en effet…

Menthos sentit l’emprise se desserrer et il tomba au sol.

-          Je pars. Je vais retrouver les miens. Tu m’as déjà volé beaucoup trop.

-          Tu pars ? tonna le seigneur des lieux. Mais où iras-tu ? Je t’ai bien éduqué. Tu ne sais pas où aller…tu reviendras vers moi. Le sang appelle le sang. La violence n’engendre que la violence…

-          Je vais faire en sorte de ne plus revenir vers toi. Jamais.

-          Com…

Menthos n’eut pas le temps de finir sa phrase : dans une gerbe de sang écarlate, la patte griffue du jaguarian venait de trancher sa poitrine et d’arracher son cœur.

-          Ainsi, je n’aurai plus de raisons de revenir.

Puis, Gryfenfer tourna les talons. Ses sens d’homme-bête en alerte, il parcourut le chemin menant à la sortie, bondissant le long des cages. Son cœur le guidait vers Lovinah, et lorsqu’il ouvrit la porte, il sentit, pour la première fois aussi loin que sa mémoire remontait, le vent de la liberté souffler sur lui.

FIN

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gaudin françois 27/05/2013 20:08


Super, ce texte. Mérite de gagner. Et pourtant, même si j'ai écrit un texte, celui-ci me parait meilleur.