Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Concours] : Texte N°6

Cela faisait un an, maintenant. Un an, depuis ce fameux jour où Gryfenfer avait fuit son foyer adoptif et s'était libéré de sa condition de monslave, pour partir dans les montagnes de Lovinah, à la recherche de ses origines. Il avait bravé le froid et les tempêtes, avait escaladé les parois rocheuses escarpées. Mais malgré tous ses efforts, il n'avait jamais rien trouvé.

 

Il faisait nuit, à présent. Le jaguarian avait entamé l'ascension de la plus haute des montagnes de Lovinah. Cependant, l'obscurité ne signifiait rien pour Gryfenfer : ses sens éguisés d'homme-bête lui permettaient de se repérer facilement dans la pénombre.

 

«Si mon peuple habite quelque part ici, c'est forcément derrière cette montagne», pensait-il.

 

Il grimpait depuis plusieurs heures, et il était à bout de forces. Il sentait que bientôt il ne pourrait plus continuer à avancer. Son pied dérapa soudainement...lui faisant lâcher prise. Il parvint de justesse à s'accrocher d'une main à un rocher qui dépassait. Juste avant de tomber, il cru apercevoir une forme ailée qui volait en contrebas.

 

« Un aigle, peut-être ? » songea-il.

 

Puis ses forces l'abandonnèrent, et il sombra dans le néant.

Il lui sembla que sa chute durait une éternité. Toute sa vie, du moins celle qu'il avait vécue après qu'on l'eût retrouvé dans la neige, complètement amnésique, défila dans sa tête.

 

«Je n'aurai rien accompli, moi qui voulais changer mon destin, me forger un avenir.»

 

Il ferma les yeux, attendant de se fracasser contre la montagne.

Il ne se passa rien.

Il les rouvrit, et se rendit compte  qu'il volait. Levant le regard, il vit une belle jeune femme qui le retenait par la main ; elle même se tenait debout sur "l'aigle" aperçu juste avant de tomber ! L'apparition le hissa à bord de son véhicule volant, et Gryfenfer s'agrippa à elle. Ils survolaient des pics enneigés lui évoquant curieusement les montagnes Lovinah.

 

- C'est donc ça le paradis ? demanda l'homme-bête.

 

La femme ne répondit pas.

Ils finirent par se poser dans la neige. Gryfenfer vit qu'ils n'étaient pas seuls : un homme les attendait, bras croisés, souriant .

 

- Qu... Qui êtes-vous ? Parvint à articuler le jaguarian, méfiant, commençant à douter de sa présence au paradis.

 

Dans un éclat verdâtre, l'étrange oiseau sur lequel il était monté rétrécit pour prendre l'apparence d'un bâton surmonté d'un aigle miniature de couleur verte. Gryfenfer, épuisé, s'assit dans la neige et dévisagea silencieusement ses sauveurs.

La femme avait des cheveux noirs mi-longs, des yeux verts et la peau mate.

Elle portait une tunique blanche et verte avec de longues manches.

 

« Elle a des allures de princesse » songea l'homme-bête.

 

L'homme qui l'accompagnait était blond aux yeux clairs , vêtu de bleu, et muni d'une épée attachée dans son dos.

 

- Qui êtes-vous ?! S'écria de nouveau le jaguarian qui commençait à perdre patience.

 

- Mon nom est Jadina, princesse du royaume d'Orchidia, et voici Danaël, chevalier de Larbos, dit la femme. Nous parcourons Alysia en quête d'âmes fortes qui, comme nous, croient en la justice et seraient prêtes à sauver ce monde en combattant le mal qui le ronge. Rejoins-nous, et donne un sens à ta vie en te battant à nos côtés !

 

- J'ai déjà un objectif, rétorqua Gryfenfer, je dois retrouver les miens, cachés quelque part dans ces montagnes ! Et d'abord,  que savez-vous de moi ? Comment m'avez-vous trouvé ?

 

- Nous avons entendu parler de toi, répondit Danaël, le chevalier. Tu es un des plus grands monslaves de tous les temps, personne n'a jamais survécu au tranchant de tes griffes !

 

- Le monslave que j'étais n'existe plus ! siffla l'homme-bête avec hargne. Je me suis enfui de ma cage pour ne plus jamais y revenir !

 

- J'ai moi-même démissionné de mon ordre de chevalerie pour servir la justice ! répliqua calmement Danaël. Te joindre à nous ne t'empêchera pas de poursuivre ta quête, au contraire !

 

- Tu ne seras pas le seul, Gryfenfer ! continua Jadina. Nous irons à la rencontre de tous ceux qui voudront épouser notre cause. Nous serons...

 

Les Légendaires !!!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article