Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

[Concours] : Texte N°5

Voilà trois heures qu'il était parti.Il avait faim, il avait soif et il avait froid.

 « Je ferais mieux de rentrer, Kel doit se faire un sang d'encre, se dit-il. »

 Il allait rebrousser chemin, lorsqu'il se rendit compte qu'il était perdu.

 « Alors petit garçon, on est perdu? Fit une voie étrangère.

– Allons, tu ne vois pas bien? C'est un animal, fit une autre.

– J'aurai pourtant juré l'avoir entendu parler.

Mais une troisième voie, effrayée, interrompi les deux autres.

 – C'est...C'est...

– Quoi ? Demanda la première.

– C'est...C'est...

– Mais quoi ?

– C'est...(il déglutit)Un jaguarian !

 Les deux autres en restèrent sans voix.

 – Un jaguarian ?

 Mais l'autre ne se fit pas prier, il sauta sur Anoth et l'endormi avec

une seringue. En voyant ça, la troisième voix se reprit vite pour disputer son collègue.

 – T'es fou, on aurais pu l'interroger !

– Si on l'avait loupé, on aurait été viré, alors que là on va avoir une augmentation! Et puis on pourra toujours l'interroger à la base. »

 Quand Anoth se réveilla, il ignorait où il se trouvait. Fini la neige et les hautes montagnes, place aux métaux et aux cages poussiéreuses ! D’ailleurs, lui même se trouvait dans une cage. Il n'avait pas le temps de se poser des questions, qu'il vit quatre humains qui le regardait. Il en connaissait trois : le gars effrayé, le mec au regard sérieux et le psychopathe qui lui avait sauté dessus. Ce fut le quatrième humain qui lui parla. C’était un vieil homme couvert de tâches de sueur avec de drôles de lunettes. Il fumait la pipe.

 « Quel est ton nom ? »

 Une question simple, et pourtant, Anoth était incapable de répondre. Il essaya de s'en rappeler mais rien, aucun souvenir ne remontait. Il répondis :

 – je ne me souviens pas...

– Allons bon, on ne me la fait pas. Je m’appelle Folh-Klor. J'ai des instruments qui peuvent regarder dans la mémoire des gens. Suis-moi.

 Mais l'un des trois autres, le plus futé, lui dit :

 – Et pour nos augmentations ?

– On verra. Si ce monslave rapporte beaucoup, peut-être que je vous ferai cet honneur... »

 En temps normal, Anoth aurait été glacé jusqu'au os en entendant ce mot, mais il avait perdu la mémoire.

 Les instruments que Folh-Klor utilisait s’avérait être une torture mentale, Mais Anoth tint le coup.

 Un jour, un homme arriva. Sous son regard plein d'ambition, Anoth ne put s’empêcher de verser des larmes. Depuis lors, Anoth subit le pire entraînement qu'un monslave puisse souhaiter. Ses prouesses sur le ring était connu par tous les trafiquants de monslaves. Il n’était plus Anoth. Il était... Gryfenfer !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article